Astoria's World

Astoria's World

Les Quatre Accords

https://static.blog4ever.com/2013/09/750179/artfichier_750179_2805782_201310035953281.jpg

Voici donc ces quatre accords Toltèques ou du moins le début de chaque chapitre dédié à ces accords. Ce livre reste très accessible.

Comment améliorer sa vie pour 6,50€.


1er accord : 

 

- Que votre parole soit impeccable.

 

Cet accord est le plus important et aussi le plus difficile à honorer.

Il est si important, Qu’à lui seul, il vous permettra de transcender votre vie actuelle pour parvenir à ce niveau que l’on appelle : le Paradis sur Terre.

Le premier accord a l’air simple, mais en réalité c’est très, très puissant. Pourquoi faire attention à votre parole ? Votre parole est votre pouvoir créateur. C’est un cadeau qui vous vient directement de Dieu. (Ou la Source ou le Créateur ou l’Energie absolue ou le nom qui vous convient...)

La parole vous permet d’exprimer votre pouvoir créateur. C’est par elle que vous manifestez les choses. Quelle que soit votre façon de parler, votre intension se manifeste par la parole. Ce dont vous rêvez, ce que vous sentez et ce que vous êtes vraiment, tout cela se manifeste par la parole.

La parole n’est pas seulement un son ou un symbole écrit.

C’est une force ; elle représente votre capacité à vous exprimer et à communiquer, à penser et donc à créer les événements de votre vie.

Vous êtes capable de parler. Quel autre animal sur Terre le peut ?

La parole est votre outil le plus puissant en tant qu’être humain ; c’est un instrument magique. Mais comme une lame à double tranchant, votre parole peut créer les rêves les plus beaux ou tout détruire autour de vous. L’un de ses tranchants est son mauvais usage, qui peut concrétiser l’Enfer ; l’autre est son usage impeccable qui crée la beauté, l’amour et le paradis sur Terre. Selon la façon dont elle est utilisée, la parole peut vous libérer ou vous asservir plus que vous ne pouvez l’imaginer. Tout le pouvoir magique dont vous disposez réside en elle. Votre parole est de la magie pure et son mauvais usage de la magie NOIRE !

 

(Je ne vais pas écrire tout le livre, ces extraits sont dans le but de vous donner une idée de ces accords. Si vous y portez un intérêt alors je vous invite à prendre ce livre de poche.)

 

2e accord : 

(les trois accords suivants découle du premier)

 

- Quoi qu’il arrive, n’en faite jamais une affaire personnelle.

 

 En reprenant un exemple, si je vous vois dans la rue et vous dis :

« Hé, espèce d’idiot ! » sans même vous connaitre, ce que je dis ne vous concerne pas ; cela me concerne moi. Si vous en faites une affaire personnelle, vous allez peut-être croire que vous êtes idiot. Peut-être même vous demanderez vous : « Comment a-t-il deviné ? Est-il clairvoyant, ou est-ce que tout le monde voit à quel point je suis idiot ? »

Vous faites une affaire personnelle de ce qui vous est dit parce que vous y donnez votre accord. Des lors, le poison s’infiltre en vous et vous êtes piégé dans l’enfer. La raison pur laquelle vous vous faites piéger est ce que l’on appelle l’importance personnelle, c'est-à-dire l’importance que l’on se donne.

S’accorder de l’importance, se prendre au sérieux, ou faire de tout, une affaire personnelle, voilà la plus grande manifestation d’égoïsme, puisque nous partons du principe que tout ce qui arrive nous concerne.

Au cours de notre éducation, de notre domestication, nous apprenons à tout prendre pour soi. Nous pensons être responsables de tout.

Moi, moi, moi, toujours MOI !

Vous n’êtes aucunement responsable de ce que les autres font. Leurs actions dépendent d’eux-mêmes.

Chacun vit son propre rêve, dans sa propre tête ; chacun est dans un monde totalement différent de celui dans lequel vous vivez.

Lorsque nous faisons de tout, une affaire personnelle, nous partons du principe que l’autre sait ce qu’il y a dans notre monde et nous essayons d’opposer notre monde au leur. Même lorsqu’une situation parait très personnelle, même lorsque vous vous faites insulter, cela n’a rien à voir avec vous. Ce que les gens disent, ce qu’ils font et les opinions qu’ils émettent dépendent seulement des accords qu’ils ont conclus dans leur propre Esprit. Leur point de vue résulte de toute la programmation qu’ils ont subie au cours de leur domestication.

 

3e accord :

 

 - Ne faites pas de suppositions

 

Nous avons tendance à faire des suppositions à propos de tout. Le problème est que nous croyons ensuite qu’elles sont la vérité. Nous serions prêts à jurer qu’elles sont vraies. Nous faisons des suppositions sur ce que les autres font ou pensent, fort de quoi nous en faisons une affaire personnelle, puis nous leur en voulons et donc nous leur communiquons du poison émotionnel par nos propos.

 

Voilà pourquoi chaque fois qu’on fait des suppositions, qu’on prête des intentions à autrui, on crée des problèmes. Nous faisons des suppositions quant aux raisons d’agir d’autrui, nous les interprétons de travers, nous en faisons une affaire personnelle et nous finissons par créer tout un drame pour rien du tout.

 

Toute la tristesse et les drames auxquels vous avez été confrontés dans votre vie proviennent de cette habitude de faire des suppositions, de prêter des intentions à autrui et de prendre les choses personnellement.

 

Le rêve de l’enfer tout entier découle de ces comportements.

 

Rien qu’en faisant des suppositions et en prenant tout ce qui nous arrive personnellement, nous créons énormément de poison émotionnel, parce qu’en suite nous médisons sur la base de ces suppositions.

Souvenez-vous :

La médisance est notre manière de communiquer dans le rêve de l’enfer, en échangeant du poison les uns avec les autres. Comme on a peur de demander des explications, on prête des intentions à autrui, on fait des suppositions que l’on croit être vraies ; puis on défend ces suppositions et on donne tort à l’autre.

 

Il vaut toujours mieux poser des questions que de faire des suppositions, parce que celles-ci nous programment à souffrir… 

 

4e accord :

 

- Faites  toujours de votre mieux

  

 

Il ne reste plus qu’un seul accord, mais c’est celui qui transforme progressivement les trois autres en habitudes solidement ancrées en nous.

 

Le quatrième accord concerne l’application des trois premiers :

 

Faites toujours de votre mieux.

 

Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus, ni moins. Mais rappelez vous que votre mieux ne sera jamais le même d’une fois à l’autre. Tout est vivant, tout change constamment, par conséquent votre mieux sera parfois à un haut niveau et d’autres fois à un moins bon niveau. Les matins où vous vous réveillez frais et débordant d’énergie, votre mieux sera meilleur que lorsque vous êtes fatigué en fin de soirée.

 

Il sera aussi différent selon que vous êtes en bonne santé ou malade, sobre ou ivre. Votre mieux variera selon que vous êtes en pleine forme et heureux, ou irrité, en colère, ou encore jaloux. Selon votre humeur, votre mieux peut changer d’un instant à l’autre, d’une heure à la suivante, d’un jour au lendemain. Il évoluera aussi au fil du temps. Lorsque vous prendrez l’habitude de mettre en pratique ces nouveaux accords, votre mieux deviendra encore meilleur qu’il n’était.

 

Indépendamment de toute évaluation qualitative, continuez à faire de votre mieux : ni plus ni moins. Si vous vous acharnez à vouloir faire davantage que votre mieux, vous dépenserez plus d’énergie qu’il n’en faut et en fin de compte votre mieux s’avérera insuffisant. Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous agissez contre vous-même, avec pour conséquence qu’il vous faut davantage de temps pour atteindre votre but. Mais vous faites moins que votre mieux, vous vous exposez aux frustrations, au jugement personnel, à la culpabilité et aux regrets.

 

Faites donc simplement de votre mieux, quelles que soient les circonstances de votre vie. Peu importe que vous soyez fatigué ou malade, si vous faites toujours de votre mieux, il vous est impossible de vous juger. Et si vous ne vous jugez pas, il n’est pas possible de subir la culpabilité, la honte et l’autopunition. En faisant toujours de votre mieux, vous rompez un grand sort auquel vous avez été soumis.

 

 

 

Il était une fois un homme qui voulait transcender sa souffrance. Il se rendit à un temple bouddhiste pour trouver un Maître qui puisse l’aider. Quand il trouva le Maître, il lui demanda :

 

Maître, si je médite quatre heures par jour, combien de temps me faudra-t-il pour atteindre la transcendance ?

 

Le Maître le regarda et lui dit :

 

Si tu médites quatre heures par jour, peut être parviendras-tu à transcender ton existence dans dix ans.

 

Convaincu qu’il pouvait faire mieux que cela, l’homme lui demanda :

 

Oh, Maître, et si je méditais huit heures par jour, combien de temps cela me prendrait-il ?

 

Le Maître le regarda et lui répondit :

 

Si tu médites huit heures par jour, il te faudra probablement vingt ans.

 

- Mais pourquoi cela me prendrait-il plus longtemps si je médite plus ?

 

Interrogea l’homme. Le Maître lui répondit :

 

Tu n’es pas là pour sacrifier ta joie, ni ta vie. Tu es là pour vivre, pour être heureux et pour aimer. Si tu fais de ton mieux en méditant deux heures, mais que tu y consacres huit heures à la place, tu ne feras que te fatiguer, tu passeras à côté de ton objectif et tu n’apprécieras pas ton existence. Fais de ton mieux, et peut-être apprendras-tu que, peu importe la durée de ta méditation, tu peux vivre, aimer et être heureux.

 

 

 

Bien, j’espère que ces quelques lignes ont pu vous aider à relever le niveau de votre vie car vous en êtes le seul Maître !

 

A vos marques, prêt, VIVEZ !

 

 

 



09/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres